COSMOS cosmebio

Cosmebio : que signifie la nouvelle mention COSMOS au 1er janvier 2017 ?

Plus de simplicité pour le consommateur

Vous trouvez qu’il y a trop de labels en cosmétique bio? Vous n’arrivez plus à vous y retrouver ? C’est tout à fait normal puisqu’il existe différents référentiels.

Pourquoi? Parce qu’à l’heure actuelle, AUCUNE réglementation spécifique émanant de l’Etat ne s’applique aux cosmétiques bio. En 2002, Cosmebio a été l’une des 1ères organisations à cadrer la cosmétique bio pour lutter contre le « marketing vert ». Garantir aux consommateurs de tout pays des produits cosmétiques respectueux de l’Homme et de l’environnement, est l’une des préoccupations de Cosmebio et de ses partenaires. C’est dans ce cadre que 5 membres fondateurs (Cosmebio, BDIH, Ecocert, ICEA, Soil Association) ont créé le référentiel européen COSMOS — à portée internationale — obligatoire au 1er janvier 2017, pour tout nouveau cosmétique bio !

Concrètement, un cosmétique labellisé bio Cosmebio, sera certifié non plus selon les référentiels français Bureau Veritas ou Ecocert mais selon le référentiel européen COSMOS.
L’objectif ? Harmoniser les différents référentiels pour simplifier la vie du consommateur ! Et oui! Pas évident de toujours s’y retrouver avec tous les labels de cosmétiques bio.

Ce qui change

Concernant le logo, pas de changement mais simplement une mention « COSMOS ORGANIC » vient se glisser sous le label bio Cosmebio. Que veut dire COSMOS? Cosmetic Organic Standard — traduisez référentiel de la cosmétique bio. Il existe aussi un double sens ; le Cosmos représente l’univers, un ensemble ordonné.

La mention COSMOS a pour objet d’aider les consommateurs à repérer les cosmétiques biologiques répondant aux mêmes exigences, d’un pays à l’autre. La portée internationale de ce référentiel prévoit que 85% des cosmétiques certifiés bio dans le monde porteront la signature Cosmos. Les sociétés adhérentes et/ou certifiées par les membres fondateurs (Cosmebio, Ecocert, BDIH, Soil Association et ICEA), représentent aujourd’hui une vaste majorité des produits certifiés dans le monde : plus de 2000 marques, distribuées dans plus de 50 pays, produisant plus de 45 000 produits cosmétiques. Cosmos a donc un avenir prometteur !

Concernant la formulation, la mention Cosmos Organic sera apposée sur les cosmétiques contenant :

> 95 à 100% d’ingrédients naturels (comme auparavant)

> 95 à 100% d’ingrédients bio sur les ingrédients végétaux (comme auparavant)

> Maximum de 5% d’ingrédients approuvés dans une liste positive (comme auparavant)

En revanche, une nouveauté s’impose avec l’ajout de 2 nouveaux critères dans le référentiel Cosmos qui rend la cosmétique bio plus exigeante qu’elle ne l’était :

> La teneur en ingrédients bio sur le total des ingrédients augmente, passant de 10 à 20%

> La biodégradabilité : seuls les ingrédients biodégradables sont acceptés.

NB : ne vous fiez pas à ce pourcentage global des 10 ou 20%. Si vous considérez que ce taux est faible, sachez que les référentiels français et le référentiel Cosmos communiquent toujours sur le total des ingrédients avec l’eau, contrairement aux autres référentiels. Par exemple, un gel douche qui afficherait 10% d’ingrédients bio sur le total des ingrédients est un produit contenant — si on enlève l’eau car l’eau n’est pas certifiable — 95% d’ingrédients bio (l’alimentation bio communique d’ailleurs de cette manière là).

Conclusion

Le référentiel COSMOS est déjà apprivoisé et considéré comme « le plus exigeant », le plus « moderne » ! Attendez-vous à voir cette signature Cosmos envahir les rayons de cosmétiques en magasins bio, pharmacies, parapharmacies, grandes surfaces…

Lire la totalité de l’article du blog Cosmebio en cliquant ICI.

décembre 23, 2016 3:07 Publié par

Tweets

Facebook By Weblizar Powered By Weblizar