marronnier d'inde dans sa coque
marronnier d'inde dans sa coque

Marronnier d’Inde


Nom latin : Aesculus hippocastanum

Fiche botanique du marronnier d’Inde

Origine : Asie Mineure

Famille botanique : Hippocastanaceae

Parties utilisées : écorce, graine

Originaire d’Asie Mineure et non d’Inde, comme son nom le laisse supposer, il s’agit d’un arbre de 30 mètres de haut. Les fleurs réunies en grappe sont de couleur blanche ou tachetées de rouge et possèdent une corolle irrégulière formée de 4 à 5 pétales. Le fruit, arrondi, est couvert d’épines régulières et renferme 1 à 2 graines (le marron) brun acajou, brillantes et lisses.

Les bienfaits du marronnier d’Inde

Cet arbre a des propriétés veinotonique, anti-inflammatoire et antiradicaux libres. En phytothérapie, la graine et l’écorce de tige de marronnier d’Inde sont traditionnellement indiquées (voie orale ou usage local) pour traiter la fragilité capillaire cutanée, les hématomes, dans l’insuffisance veineuse et les crises hémorroïdaires.

L’extrait de marronnier d’Inde augmente également la circulation lymphatique.
La graine et l’écorce des tiges sont inscrites à la pharmacopée française.

Le saviez-vous ?

Son nom latin hippocastanum signifie « châtaigne de cheval » car les Turcs l’administraient comme stimulant à leurs cheveux poussifs.