brins de prêle des champs
brins de prêle des champs

Prêle des champs


Nom latin : Equisetum arvense

Fiche botanique de la prêle des champs

Origine : Europe

Famille botanique : Equisetaceae

Parties utilisées : partie aérienne

Très commune en Europe, la prêle est une plante herbacée qui croît aussi en Asie, en Afrique et en Amérique du Nord. Les parties souterraines donnent naissance à 2 types de tiges. Au printemps, apparaissent des tiges fertiles, épaisses, blanc-brunâtre et sans chlorophylle. Elles portent les organes reproducteurs. En été, les tiges stériles vertes et filiformes atteignent les 60 centimètres de haut, avec des feuilles étroites disposées en collerette. De par leur aspect on les appelle aussi queue-de-chat, queue-de-rat ou herbe à récurer.

Les bienfaits de la prêle des champs

La prêle est traditionnellement utilisée par voie orale, sous forme d’infusion ou d’extrait de plante, comme dépuratif et diurétique pour stimuler les fonctions d’élimination rénales et comme adjuvant de régimes amincissants.

La prêle a également une action au niveau de la peau, des os et des cartilages. Elle s’oppose à l’action de l’élastase, une enzyme qui dégrade l’élastine responsable de la souplesse du derme. Elle favorise aussi la synthèse du cartilage au niveau des articulations en stimulant la synthèse du collagène et des protéoglycanes. Enfin, elle favorise la reminéralisation osseuse : la silice organique qu’elle contient favorise le transfert du calcium vers l’os et renforce la croissance osseuse.

Enfin, elle a des vertus anti-inflammatoire et hémostatique (en application locale).

Les parties aériennes stériles sont inscrites à la pharmacopée européenne.

Le saviez-vous?

Attention à ne pas confondre la prêle des champs avec celle des marais (Equisetum palustre) qui est toxique.