soulager jambes lourdes et douloureuses

Jambes lourdes : causes et bons réflexes pour les soulager

Soulager les jambes lourdes grâce aux plantes

Article rédigé par Céline Hovette*

La sensation de jambes lourdes est une problématique courante chez les femmes. Voici donc quelques astuces naturelles pour des jambes plus légères.

La sensation de jambes lourdes s’explique principalement par une mauvaise circulation du sang dans les veines. En effet, sous l’effet de la chaleur les vaisseaux sanguins se dilatent, entrainant alors une accumulation de liquide dans l’espace interstitiel. c’est pourquoi, ce phénomène provoque alors des sensations de lourdeur, des crampes, des picotements et parfois même des œdèmes. Enfin, il faut dire aussi que 60% des femmes sont concernées par ce problème.

Les facteurs pouvant aggraver les jambes lourdes

La sédentarité

Nous le savons, nos vies sont de plus en plus sédentaires et nous ne bougeons plus assez. Et pourtant, marcher est très bénéfique puisque le contact de la voûte plantaire avec le sol va permettre de faciliter la remontée du sang dans les veines. Voilà pourquoi une heure de marche quotidienne est recommandée pour que cela soit bénéfique.

L’activité professionnelle

Que vous soyez sédentaire au travail ou au contraire tout le temps debout, veillez à éviter la station statique prolongée. Aussi, le port de chaussures adaptées ou d’une semelle orthopédique spécifique peuvent également contribuer à vous soulager en facilitant le retour veineux.

La grossesse et les changements hormonaux

La grossesse et particulièrement la fin de grossesse, est une période au cours de laquelle il est courant d’avoir les jambes lourdes ou encore « en poteaux ». La modification de l’équilibre hormonal, la prise de poids, l’augmentation du volume sanguin ainsi que le développement du fœtus peuvent comprimer certaines veines, ralentissant le retour veineux. Ainsi, le port de bas de contention peut vous soulager. Parlez-en avec votre médecin ou votre pharmacien.

Le surpoids

Le tissu adipeux peut comprimer les veines et ainsi favoriser la rétention d’eau, les œdèmes et le développement de la cellulite.

Quelles solutions pour soulager les jambes lourdes et douloureuses ?

L’alimentation et la nutrition

Tout d’abord, il est important de réduire sa consommation d’excitants comme le café, l’alcool, le tabac. De plus, il faut veiller à s’hydrater suffisamment tout au long de la journée. C’est la raison pour laquelle vous pouvez diluer dans votre eau un mélange de plantes drainantes pour vous aider à éliminer l’eau en excès dans les tissus, surtout si vous faîtes de la rétention d’eau. Enfin, les tisanes de mélanges de plantes circulatoires constituent également un bon coup de pouce.

Ensuite, concernant l’alimentation il est important de privilégier la consommation des fruits et légumes colorés, notamment riches en vitamines C et antioxydants. De plus, consommer des huiles végétales de première pression à froid, et des céréales complètes. Par ailleurs, il est également intéressant d’augmenter ses apports en omégas 3 avec une consommation régulière de petits poissons gras (sardines, maquereaux, anchois) au lieu de la viande rouge. Sans oublier de bonnes sources alimentaires de zinc (fruits de mer, crustacés, viandes) et de magnésium (légumes verts, légumineuses, oléagineux).

Les bons réflexes phytothérapie

3 axes d’actions prioritaires :

Stimulation de la microcirculation sanguine :

  • La Centella asiatica : une plante tonique de la fonction veino-lymphatique. D’ailleurs, elle stimulerait le collagène dans les parois des vaisseaux et de la peau.
  • Le Ginkgo biloba : une plante qui appartient à la pharmacopée chinoise depuis des milliers d’années et qui favorise une bonne circulation sanguine en limitant l’oxydation ainsi que l’altération des parois des artères. De plus, le Ginkgo biloba est particulièrement indiqué dans les troubles liés à une insuffisance veineuse.

Contre-indications : déconseillé en cas de d’hémophilie, de prise de médicaments fluidifiants le sang. A prendre sous forme de teinture de plante fraiche et suivre la recommandation indiquée sur l’emballage.

Action sur la paroi veineuse : 

  • L’hamamélis (Hamamelis virginiana) : elle contribue à améliorer la circulation en renforçant les parois des capillaires sanguins.

Contre-indications : déconseillé en cas de prise d’anticoagulant, d’hémophilie et de fragilité hépatique. A prendre sous forme de teinture de plante fraiche et suivre la recommandation indiquée sur l’emballage.

Action anti-œdème :

  • Le marronnier d’Inde (Aesculus hippocastanum) : un incontournable des troubles de la circulation veineuse.

Contre-indications : déconseillé pendant la grossesse, l’allaitement, en cas d’insuffisance rénale et de diabète. A prendre sous forme de teinture de plante fraiche et suivre la recommandation indiquée sur l’emballage.

  • Le mélilot (Melilotus officinalis) : il possède des propriétés anti-œdémateuses. Aussi, c’est un bon tonique général de la circulation.

Contre-indications : déconseillé en cas de prise d’anticoagulant, de dérivés salicylés, de règles hémorragiques, de grossesse. A prendre sous forme de teinture de plante fraiche et suivre la recommandation indiquée sur l’emballage.

  • La vigne rouge (Vitis vinifera) : avec le marronnier d’Inde, elles forment un duo incontournable des problématiques. De plus, la vigne rouge est un bon veinotonique général.

Contre-indications : déconseillé en cas de grossesse, de troubles hémorragiques ou de douleurs gastriques. A prendre sous forme de teinture de plante fraiche : suivre la recommandation indiquée sur l’emballage.

Les bons réflexes aromathérapie

Bien entendu, on privilégiera l’utilisation des huiles essentielles aux propriétés toniques circulatoires, décongestionnante veineuses et lymphatiques.

Ma sélection d’huiles essentielles circulatoires :

  • Le lentisque pistachier (Pistacia lentiscus) : décongestionnante veineuse et lymphatique.
  • Le cyprès (Cupressus sempervirens) : tonifiante et décongestionnante de la circulation veineuse.
  • Le genévrier de Virginie (Jupierus virginiana) : décongestionnante, elle stimule la circulation sanguine. Enfin, elle est indiquée dans les problématiques jambes lourdes et de rétention d’eau.
  • Le cèdre de l’atlas (Cedrus atlantica) : décongestionnante veineuse et lymphatique elle est également indiquée dans les problèmes de rétention d’eau et de cellulite.
  • La menthe poivrée (Mentha piperita) : elle procure un effet glaçon et rafraîchissant. Cependant,  elle est à utiliser avec parcimonie.
  • Le lavandin (Lavandula burnatii super) : la présence de camphre confère à cette huile essentielle des propriétés décontractantes, et relaxantes des muscles.

Précautions : certaines des huiles essentielles mentionnées ci-dessus sont contre-indiquées en cas d’antécédents personnels ou familiaux de cancers hormono dépendants.

Pour diluer les huiles essentielles, trois supports au choix :

  • L’huile végétale de calophylle : cette huile végétale possède entre autres des propriétés circulatoires. C’est pourquoi, elle constitue alors un support intéressant pour diluer les huiles essentielles précitées et compléter leur action.
  • L’huile de noix de macadamia : elle possède également des propriétés circulatoires et lymphatiques. En plus, elle offre un meilleur pouvoir de pénétration que l’huile de calophylle.
  • Le gel d’aloé véra : ce gel possède des propriétés apaisantes, réparatrices, désaltérantes. Surtout, maintenez le au frigo pour amplifier l’effet rafraîchissant de vos préparations.

Quelques synergies pour soulager les jambes lourdes

Formule simple : 1 goutte d’huile essentielle de cyprès (Cupressus sempervirens) ou 1 goutte d’huile essentielle de menthe poivrée (Mentha piperita) dans 10 ml d’huile végétale de calophylle ou du gel d’aloé véra. Ensuite, massez vos jambes en partant du bas et en remontant vers le haut.

Synergie jambes légères : Dans un flacon en verre teinté de 30 ml muni d’une pipette déposez :

  • Cyprès (Cupressus sempervirens) : 25 gouttes d’huile essentielle
  • Lentisque pistachier (Pistacia lentiscus): 15 gouttes d’huile essentielle
  • Menthe poivrée (Mentha piperita) : 5 gouttes d’huile essentielle
  • Cèdre de l’Atlas (Cedrus atlantica) : 10 gouttes d’huile essentielle
  • Lavandin (Lavandula burnatii super) : 7 gouttes d’huile essentielle
  • Complétez le flacon jusqu’en haut avec de l’huile végétale de calophylle.

Pour finir, il ne vous reste plus qu’à massez vos jambes avec cette synergie en partant du bas et en remontant vers le haut.

Le bain de pieds aromatique : Mettre 3 cuillères à soupe de sels d’Epsom dans une coupelle. Puis, versez sur les sels : 1 goutte d’huile essentielle de cyprès (Cupressus sempervirens), 1 goutte d’huile essentielle de lavandin (Lavandula burnatii super), 1 goutte d’huile essentielle de menthe poivrée (Mentha piperita), 1 goutte d’huile essentielle de genévrier (Juniperus communis). Ensuite, mettez les sels d’Epsom aromatiques dans une bassine d’eau tiède et laissez tremper les pieds pendant 20 minutes. Puis, doucher les pieds, les chevilles, les mollets et les genoux à l’eau fraîche avant de vaporiser un hydrolat de menthe poivrée sur les mollets. Nul doute, effet fraîcheur garanti !


ladrôme laboratoire, spécialiste des produits naturels BIO pour le bien-être à base de plantes, offre une large gamme de produits d’aromathérapie et de phytothérapie. Retrouvez icitoutes nos références d’huiles essentielles et d’extraits de plantes fraîches .


Céline Hovette naturopathe

A propos de l’auteure : Passionnée par toutes les techniques de bien-être naturelles, Céline défend ardemment un bon usage de l’aromathérapie en respectant les principes de précaution pour que ces trésors de la nature puissent être encore utilisés librement pendant longtemps. Praticienne naturopathe et consultante en nutrition, Céline s’est spécialisée dans les problématiques hormonales. En effet, elle accompagne les femmes pour leur permettre de retrouver équilibre et bien-être par des moyens naturels.


ATTENTION ! Les conseils donnés par Céline Hovette ne remplacent en aucun cas une consultation chez un professionnel de santé. C’est pourquoi, si vous prenez des médicaments, ne stoppez pas leur prise. Aussi, ne les remplacez pas sur la base des informations ou des recommandations contenues dans cet article. ladrôme laboratoire et la naturopathe Céline Hovette ne peuvent en aucun cas être tenus pour responsables en cas de conséquences négatives qui pourraient survenir suite à la prise en compte et à l’application de décisions basées sur la lecture des informations issues de cet article.


A lire sur le même thème : 

> Soulager le mal de dos naturellement

> Naturopathie : principes et bienfaits 

août 27, 2021

Ces produits pourraient vous intéresser
Facebook par Weblizar Powered By Weblizar