Bannière blog raconte moi une plante myrrhe

Raconte-moi la Myrrhe !

 « Raconte-moi une plante » est une chronique mensuelle, rédigée par Laurence Lebrun, pour tous ceux qui souhaitent découvrir l’aromathérapie au fil des saisons.


Laurence Lebrun pastille 2

A propos de l’auteur : Docteur en Pharmacie, éthnobotaniste et herboriste depuis plus de 30 ans, Laurence Lebrun s’est toujours passionnée pour les plantes médicinales et a voyagé à travers les cinq continents pour s’intéresser tout particulièrement aux savoirs traditionnels des plantes médicinales et aromatiques. A son retour en France en 2011, Laurence s’est installée dans le Diois pour revenir à ses premières passions et découvertes aromatiques : l’aromathérapie. 


Quelle est cette plante appelée Myrrhe !

Partons à la découverte d’un arbuste sacré utilisé depuis la nuit des temps : l’arbre à myrrhe ou balsamier et de sa gomme résine aromatique (oléorésine) la myrrhe.

Que dit-on de la myrrhe ?

Un peu de botanique

L’arbre à myrrhe ou balsamier (Commiphora myrrha) appartient à la famille botanique de l’encens, les Burseraceae.

Ne les confondez pas ! Il existe plus de 200 espèces de Commiphora,

Pour s’y retrouver, voici quelques espèces et variétés d’arbre à myrrhe qui sont utilisées en aromathérapie ainsi qu’en parfumerie :

  • La myrrhe amère : Commiphora myrrha, Commiphora myrrha var molmol ou Commiphora molmol, Commiphora abyssinica, Commiphora schimperi
  • La myrrhe douce ou opoponax: Commiphora erythraea.
  • Le baume de La Mecque : Commiphora opobalsamum

Un peu d’histoire

La myrrhe est connue depuis la nuit des temps sur le plan thérapeutique et culturel. Son nom vient du grec ancien, «murra» qui signifie parfum. La myrrhe est utilisée depuis l’Antiquité comme parfum sacré.

La Bible, le Coran, les Védas, les papyrus égyptiens, tous en parlent. Il fut un élément incontournable des fumigations rituelles, comme par exemple en Egypte où il était brûlé pour les sacrifices du dieu Ra.

Petites anecdotes !

À la naissance de Jésus, Balthazar un des rois mages apporta la myrrhe, signe d’une souffrance future, Melchior l’or symbole de royauté et Gaspard l’encens symbole de divinité.

Dessin Cled 12 huile essentielle myrrhe

En quoi la myrrhe peut nous être utile ?!

En herboristerie traditionnelle

La myrrhe est utilisée depuis des milliers d’années pour soigner diverses affections :

  • les Grecs l’utilisaient pour soigner des plaies ;
  • au Moyen-Orient, elle soulageait l’eczéma ;
  • en Egypte, elle traitait l’herpès;
  • en médecine traditionnelle chinoise, elle est toujours utilisée pour favoriser une bonne circulation sanguine.

La myrrhe est également très prisée sous forme d’encens et d’huile d’onction dans les rituels spirituels de diverses religions.

La myrrhe est utilisée dans la médecine du Moyen Orient pour le traitement des rhumatismes et comme anti-inflammatoire.

En Inde, pour le traitement des chancres, de la gingivite et des catarrhes respiratoires (muqueuses).

La myrrhe est reconnue traditionnellement pour ses propriétés antimicrobiennes et antiseptiques.

Aujourd’hui, la gomme-résine de myrrhe est inscrite à la pharmacopée française et européenne.

La pharmacopée allemande recommande la teinture de myrrhe en usage externe pour le traitement des petites plaies, pour le rhume et dans le traitement des affections douloureuses de la bouche et du pharynx comme les aphtes ou les gingivites. .

Un petit clin d’œil d’herboriste : Elle rentre dans la composition du célèbre Elixir du Suédois de Maria Treben pour ses propriétés désinfectantes et protectrices des muqueuses.

En Aromathérapie

Tout comme l’encens, la myrrhe était recherchée par les anciennes civilisations pour son parfum. Son huile essentielle est distillée depuis la Renaissance, car elle est très appréciée en parfumerie, entre autre dans les parfums de type oriental, où dit-on elle accroît la sensualité des notes de rose.

L’huile essentielle de myrrhe est obtenue par distillation de la gomme résine son odeur est balsamique, chaude et résineuse.

Elle est fortement concentrée en sesquiterpènes (curzérène furanoeudesma-1,3-diène et lindestrène).

Ces différentes molécules lui confèrent des propriétés antiseptiques, anti-infectieuses, antivirales et antiparasitaires remarquables, mais aussi des propriétés anti-inflammatoires et anesthésiques locales puissantes, particulièrement en bains de bouche pour les affections de la cavité buccale.

Au niveau cutané elle favorise la cicatrisation et l’augmentation de la réponse immunitaire.

Elle est harmonisante du système nerveux central et régulatrice du système endocrinien plus particulièrement en cas hyperthyroïdie.

Elle est indiquée pour soigner les diarrhées, dysenteries, hépatites virales (séquelles), bronchite, ulcère cutané, escarres et affections cutanées, soins bucco dentaires (aphtes, herpes, gingivites) hyperthyroïdie, anxiété, blessures profondes.

Comment utiliser la myrrhe ?

En encens

Faire brûler sur un charbon actif quelques grains de résine de myrrhe pour purifier l’atmosphère.

En huile essentielle (HE)

Huile essentielle de myrrhe bio – ladrôme laboratoire

> La voie cutanée est la voie d’administration la plus appropriée, en massage notamment. Veillez tout de même réaliser un test sur votre peau (dans le pli du coude) au moins 48h avant son utilisation.

> La voie orale est réservée à l’adulte.

ATTENTION : l’huile essentielle de myrrhe est contre-indiquée par voie orale chez les enfants de moins de six ans, les femmes enceintes ou qui allaitent de même que chez les personnes qui souffrent d’hypothyroïdie.

> La voie aérienne (inhalation et diffusion) est intéressante, cependant faites attention à ne pas encrasser vos diffuseurs avec cette huile essentielle qui est assez épaisse, visqueuse même.

Astuces DIY avec l’huile essentielle de myrrhe

Bannière astuce DIY Laurence

Synergies aromatiques avec l’huile essentielle de myrrhe

> En diffusion (quelques gouttes d’huile essentielle dans un diffuseur à part égales)

  • Pour assainir l’atmosphère : huile essentielle de lavande fine, huile essentielle de pamplemousse
  • Pour méditer : huile essentielle de encens, huile essentielle de santal, huile essentielle d’ylang ylang

> En massage (dilution 10% d’huile essentielle dans une huile végétale)*

* Si on considère qu’il y a  25 gouttes d’huile essentielle dans 1 ml alors, pour un flacon de 10 ml, il faut 1ml d’huile essentielle (25 gouttes) et compléter avec 9ml d’huile végétale. Pour 100ml, il faut 10 ml d’huile essentielle (250 gouttes) et compléter avec 90 ml d’huile végétale. Afin de connaître la correspondance exacte nb gouttes VS ml, reportez-vous à l’étui de votre huile essentielle ladrôme laboratoire. Pour les recettes ci-dessous, il y a 5 huiles essentielles donc diviser par 5 la quantité d’huile essentielle. Si 10 ml : 5 gouttes de chaque huile essentielle et si 100 ml : 50 gouttes de chaque huile essentielle.

  • Pour soulager les douleurs articulaires : huile essentielle de gaulthérie, huile essentielle d’eucalyptus citronné, huile essentielle de pin sylvestre, huile essentielle de laurier noble.
  • Pour des ulcères cutanés : huile essentielle de lavande fine, huile essentielle d’arbre à thé, huile essentielle de camomille matricaire, huile essentielle de ciste.

> En bain de bouche (diluer 1 goutte de chaque dans un verre d’eau et bien homogénéiser)

  • Pour des aphtes : huile essentielle d’arbre à thé, huile essentielle de laurier noble.

> En complément avec des extraits de plantes fraîches (EPF)

  • En bain de bouche ou gargarisme avec l’extrait de Propolis, de thym ou de calendula (diluer 2 gouttes d’huile essentielle de myrrhe avec 10 gouttes d’extrait de plantes fraîches dans un verre d’eau et bien homogénéiser).

Bannière recette DIY Laurence

> Roll’on en cas de coup de blues OU déprime <

Verser ces huiles essentielles dans un roll-on vide de 10 ml :

  • 10 gouttes d’huile essentielle d’encens de Somalie (Boswellia carterii)
  • 10 gouttes d’huile essentielle de myrrhe (Commiphora myrrha)
  • 10 gouttes d’huile essentielle de Petit Grain Bigarade (Citrus aurantium var amara)
  • 5 gouttes d’huile essentielle de Camomillle matricaire (Matricaria recutita)
  • 5 gouttes d’huile essentielle de Geranium rosat ( Pelargonium asperum)

Compléter le reste avec de l’huile végétale de macadamia ou de jojoba.

Appliquer le roll’on sur le plexus solaire ou à l’intérieur des poignets et respirez à fond, il chassera vos idées noires !

Retrouver d’autres conseils de Laurence directement sur son site www.conseilsphytoaroma.com


ladrôme laboratoire, spécialiste des produits naturels BIO pour le bien-être à base de plantes, offre une large gamme d’huiles essentielles BIO.
Retrouvez toutes nos références 
en cliquant ici.


A lire sur le même thème : 

> Chronique bien-être de la naturopathe de Carole Prost sur les infections respiratoires

> Herbier des plantes  : la myrrhe

mars 31, 2020

Ces produits pourraient vous intéresser
Facebook par Weblizar Powered By Weblizar