Echinacée-en-tête

L’échinacée pourpre, l’américaine qui réveille l’immunité !

Petite histoire de l’échinacée pourpre

Le genre Echinacea est originaire de l’Amérique du Nord, on compte 9 espèces différentes, elles appartiennent à la famille botanique des Asteraceae.

Ces plantes étaient très utilisées par les Amérindiens des plaines d’Amérique du Nord, Ils les employaient à de nombreuses fins médicinales, dont le traitement des maladies infectieuses, des maux de têtes, de dents. Ils s’en servaient aussi pour nettoyer les plaies et contre les morsures et les piqûres d’insectes. L’’échinacée pourpre (Echinacea purpurea) est l’espèce la plus connue, c’est une plante vivace qui se développe sur des terrains riches et ensoleillés.

Dans les années 30, deux Américains Lloyd et King, ont commencé à faire des recherches sur cette espèce qui avait été popularisé en 1870 par un médecin quaker américain le Dr Meyer et son fameux remède le « Meyer blood Purifier syrup». En Europe et surtout en Allemagne pendant longtemps, l’échinacée était seulement connue comme remède homéopathique. Depuis les années 40, plus de 350 études scientifiques ont été conduites sur l’échinacée, amenant la preuve scientifique de son efficacité bien connue des Amérindiens.

abeille et papillon sur échinacée

L’échinacée, des principe actifs pour réveiller notre immunité

On utilise plusieurs parties de la plante pour ses propriétés médicinales : la partie aérienne fleurie et la racine. L’échinacée contient des alkylamides, des composés phénoliques (surtout l’échinacoside et la cynarine), des polysaccharides, de l’inuline ,des huiles essentielles et résines volatiles. Les composés actifs ( plus particulièrement les dérivés phénoliques, les polysaccharides et l’inuline) favorisent la résistance en stimulant à différents niveaux le système immunitaire de l’organisme. Ils ont également une action anti-inflammatoire et favorisent l’élimination des toxines.

On ’utilisera l’échinacée pour toute types d’infections, qu’elles soient d’origine virale ou bactérienne (refroidissements, voies respiratoires irritées et infections de la peau).

L’échinacée étant connu pour ‘réveiller’ le système immunitaire et il est par conséquent conseillé de l’utiliser dès les premiers symptômes ou sous forme de cure : 3 semaines de cure alternées avec une semaine de repos.

texte écrit par Laurence Lebrun, pharmacienne-herboriste

juin 7, 2016

Tweets

Facebook By Weblizar Powered By Weblizar