Cajeputier
Cajeputier

Cajeputier


Nom latin : Melaleuca leucadendron ou Melaleuca Cajeputii

Fiche botanique du cajeputier

Origine : Asie du Sud-Est

Famille botanique : Myrtaceae

Parties utilisées : feuilles

Originaire d’Asie du Sud-Est, le cajeputier est cultivé pour son huile essentielle et son bois d’œuvre. On récolte feuilles et ramilles toute l’année. Cet arbre aromatique à l’écorce facilement détachable, à feuilles ovales vert pâle et à petites fleurs blanches peut atteindre 40 mètres de haut.

Les bienfaits du cajeputier

En aromathérapie, l’huile essentielle de cajeput est souvent associée à d’autres huiles essentielles comme Eucalyptus globulus. Cette huile essentielle contient du 1.8 cinéol, un antiseptique naturel prescrit contre les maux de gorge, les rhumes, la toux et surtout, les infections respiratoires.

Diluée, l’huile essentielle est employée en inhalation ou en cataplasme pour soigner laryngites, trachéites et bronchites.

Stimulante circulatoire et antispasmodique, elle est aussi utilisée sous forme de pommade pour combattre arthrose et névralgies ou pour conserver des jambes légères (varices…).

Attention : n’utiliser cette huile essentielle par voie interne que sous contrôle médical. Cette huile essentielle à fait l’objet de restrictions légales dans certaines pays.

Le saviez-vous ?

Les espèces voisines du cajeputier sont : le niaouli (Melaleuca viridiflora), aux propriétés similaires et l’arbre à thé ou tea tree (Melaleuca alternifolia).