pommes de pin
pommes de pin

Pin sylvestre


Nom latin : Pinus sylvestris

Fiche botanique du pin sylvestre

Origine : Europe, Asie

Famille botanique : Abietaceae

Parties utilisées : aiguilles, bourgeons

Cet arbre de 20 à 40 mètres de haut est spontanée dans toutes les régions montagneuses du nord de l’Europe et de l’Asie. La cime, pyramidale à l’état jeune, s’étale dans le temps. Les feuilles sont des aiguilles allongées, vert sombre. Les cônes fructifères, appelés « pommes de pin », sont formés d’écailles ligneuses qui en s’ouvrant libèreront les graines.

Les bienfaits du pin sylvestre

Les troncs incisés des pins ou des sapins fournissent une résine qui, lorsqu’elle est filtrée et débarrassée de ses impuretés, s’appelle la térébenthine. Connue depuis la médecine arabes pour ses vertus émollientes, Cazin et Fournier (XIXe et XXe siècle) s’accordent pour lui conférer à doses médicinales une action stimulante sur les muqueuses bronchiques, génito-urinaires et intestinales. À forte dose, la térébenthine est toxique.

Le pin est traditionnellement utilisé par voie orale dans le traitement de la toux et des affections bronchiques bénignes, en gargarisme contre les maux de gorge et les affections buccales et localement contre le rhume. En aromathérapie, l’huile essentielle et le pinène possèdent des effets antiseptiques pulmonaires. De plus, le pinène est antibactérien vis-à-vis du staphylocoque doré. L’huile essentielle stimule les sécrétions bronchiques et fluidifie le mucus, facilitant ainsi l’expectoration. Les bourgeons sont également utilisés pour leur propriété anti-inflammatoire, ils sont utilisés pour les rhumatismes articulaires.

Les bourgeons de pin sont inscrits à la pharmacopée française.

Le saviez-vous?

En médecine populaire, les bains de vapeur à base de résine de pin ont du succès dans le rhumatisme articulaire chronique et la sciatique.