fleurs et brins de romarin
fleurs et brins de romarin

Romarin


Nom latin : Rosmarinus officinalis

Fiche botanique du romarin

Origine : méditerranée

Famille botanique : Lamiaceae

Parties utilisées : sommités fleuries, feuilles

Le romarin est répandu dans tout le bassin méditerranéen jusqu’en Asie du Sud-Ouest. C’est un arbrisseau toujours vert, très touffu et à rameaux dressés de 50 cm à 2 mètres de haut. Les feuilles, étroites et coriaces, sont vert foncé sur le dessus et vert blanchâtre sur la face inférieure. Les fleurs sont de couleur bleu clair ou lilas pâle.

Les bienfaits du romarin

En aromathérapie, l’huile essentielle issue des sommités fleuries est traditionnellement utilisée par voie orale comme stimulant contre la fatigue, les affections hépatiques, les digestions difficiles (ballonnements, digestion lente, flatulences…) et les règles douloureuses.

En massage, l’huile essentielle du chémotype camphre (Rosmarinus officinalis ct camphre) est réputée contre les douleurs musculaires. L’huile essentielle de chémotype 1.8 cinéol (Rosmarinus officinalis ct 1.8 cineol) est désinfectante et expectorante.

En cuisine, les feuilles de romarin sont appréciées comme condiment pour aromatiser les grillades. En infusion, c’est une boisson digestive.
Les feuilles sont inscrites à la pharmacopée européenne.

Le saviez-vous?

Au XVIème siècle, les fleurs distillées ont été utilisées pour préparer un alcoolat nommé « l’eau de la reine de Hongrie ». En effet la reine Isabelle, âgée de 72 ans, fut guérie des rhumatismes et des crises de goutte grâce à ce remède.