Bannière blog raconte moi une plante arganier

Raconte-moi l’Arganier !

 « Raconte-moi une plante » est une chronique mensuelle, rédigée par Laurence Lebrun, pour tous ceux qui souhaitent découvrir l’aromathérapie au fil des saisons.


Laurence Lebrun pastille 2

A propos de l’auteure : Docteur en Pharmacie, éthnobotaniste et herboriste depuis plus de 30 ans, Laurence Lebrun s’est toujours passionnée pour les plantes médicinales et a voyagé à travers les cinq continents pour s’intéresser tout particulièrement aux savoirs traditionnels des plantes médicinales et aromatiques. A son retour en France en 2011, Laurence s’est installée dans le Diois pour revenir à ses premières passions et découvertes aromatiques : l’aromathérapie. 


Quelle est cette plante appelée l’arganier ?

L’arganier, l’or blanc du Maroc constitue pour les marocains le symbole de la vie et de leur chemin à travers le temps. Partons à sa découverte !

Que dit-on de l’arganier ?

Un peu de botanique

L’arganier (Argania spinosa), est un arbre endémique du Maroc. Les forêts d’arganier, appelées arganeraies, sont localisées principalement dans la plaine de Souss et le Sud-Ouest marocain. L’arganeraie marocaine a été classé en 1999 par l’Unesco comme Réserve de la Biosphère,

L’arganier est la seule espèce du genre Argania. Il appartient à la famille des Sapotacées qui est apparue il y a 250 millions d’années et qui regroupe environ 800 espèces d’arbres et arbustes tropicaux comme  le karité (Vitellaria paradoxa ou butyrospermum parkii), appelé également « l’arbre à beurre ».

Cet arbre est parfaitement adapté au climat sec et aux terres arides de la région du Sud-Ouest marocain. Il peut vivre entre 150 et 200 ans et surement plus. Il peut atteindre 8 à 10 mètres de haut et présente un port droit ou étalé selon son environnement.

Son tronc est court et tortueux, à l’écorce rugueuse et crevassée, portant des rameaux épineux, d’où le nom d’espèce spinosa.

Ses petites feuilles alternes sont vertes et coriaces, l’arbre peut perdre ses feuilles pour économiser l’eau en cas de fortes chaleurs.

Ses fleurs discrètes regroupées en grappes apparaissent au printemps, couvrant entièrement l’arbre d’un voile jaune verdâtre.

Son fruit est une baie de la grosseur d’une noix, il est jaune-vert parfois veiné de rouge. Il est formé d’un péricarpe charnu (ou pulpe) qui couvre le noyau très dur (ou noix). La noix d’argan renferme une à trois amandes albuminées et huileuses  (amandons).

La récolte  des fruits s’effectue au mois d’août, le rendement est entre 10 et 30 kilos de fruits par arbre.

Un peu d’histoire !

L’arganier tient son nom du berbère « argân », mais il est aussi parfois appelé l’olivier du Maroc, l’arbre de fer ou même l’arbre à chèvres. En effet, ces dernières sont particulièrement friandes de ses feuilles et fruits et n’hésitent pas à y grimper, malgré les épines qui se trouvent sur ses rameaux.

De l’arganier est extraite l’huile d’argan qui est utilisée par les populations berbères du Maroc depuis des siècles. Elle est reconnue pour ses propriétés cosmétiques, culinaires, diététiques et bienfaitrices pour la santé.  L’amande renferme jusqu’à 55% d’huile car l’huile d’argan provient des amandons et non de la pulpe comme l’huile d’olive.

Une petite annecdote !

Ce sont les femmes qui fabriquent l’huile à la maison ou dans les coopératives villageoises selon le procédé ancestral. Une femme peut extraire 1 litre d’huile cosmétique ou 3 litres d’huile alimentaire par jour.

Les fruits secs sont dépulpés sur une pierre pour séparer la pulpe séchée de la noix. Les femmes cassent ensuite les noix à l’aide de pierres de granit puis séparent l’amande des morceaux de la coque.

Pour produire 1 litre d’huile alimentaire, il faut 3 kg d’amandes. Les amandes sont torréfiées à feu doux dans un plat en terre et remuées constamment. Le but de cette opération est le développement de la couleur brune, l’odeur et le goût de l’huile à extraire.

Dans le cas d’une utilisation cosmétique, il faut 6 kg d’amandes pour obtenir 1 litre d’huile. Elle n’est pas torréfiée ce qui permet de ne pas dégrader par la chaleur les excellentes caractéristiques de cette huile.

En quoi l’huile végétale d’argan peut-elle nous être utile ?!

En cuisine

L’huile d’argan alimentaire a un léger parfum de noisette et d’amande, elle ravivera et sublimera vos plats (poissons, couscous, tajines, salade, sauce vinaigrette). Fragile à la température, elle ne doit pas être utilisée pour la cuisson des aliments.

Grâce à sa composition unique elle sera bénéfique à votre santé. L’huile d’argan est riche en antioxydants, elle stabilise l’hypercholestérolémie, stimule les cellules cérébrales et favorise le bon fonctionnement du foie. L’huile d’argan contient 2 fois plus de vitamine E que l’huile d’olive.

En cosmétique

Utilisée depuis des siècles par les femmes berbères pour ses propriétés cosmétiques exceptionnelles, cette huile de couleur miel est riche en acides gras essentiels oméga-6 et en tocophérols (vitamine E). Elle est recommandée pour prévenir le dessèchement prématuré de la peau, assurer sa bonne hydratation et ralentir le vieillissement cutané.

Huile végétale argan bio fair for life

Huile végétale argan bio fair for life


+ d’infos sur le programme de labellisation fair for life sur www.fairforlife.org
La démarche fair for life initiée chez ladrôme laboratoire concerne actuellement deux références : l’huile végétale d’argan bio et l’eau florale de rose bio


Composition de l’huile végétale d’argan : 

  • Acide-linoléique (Oméga 6) : 36%
    L’acide linoléique possède une activité nourrissante et revitalisante remarquable. Il raffermit la peau et protège le tissu des signes de l’âge (rides et crevasses). Il agit également au cœur des fibres capillaires et facilite la réparation des cheveux cassants ou fourchus.
  • Acide gamma linoléique (AGL) : 0,2 %
    L’acide gamma linoléique est utile dans la prévention du stress oxydatif et donc du vieillissement cutané et conserve l’hydratation de la peau.
  • Acide-oléique (Oméga 9) : 46 %
    L’acide oléique est un acide gras mono-insaturé de la famille des omégas 9. Il est l’un des principaux constitutifs du sébum dont le rôle est de maintenir l’hydratation, le confort et la souplesse du tissu cutané et des fibres capillaires.
  • Acides gras saturés (Acide palmitique et stéarique) : 18%
    Les acides gras saturés sont des composants importants de la barrière cutanée et de la couche acide de l’épiderme. Ils sont excellents comme barrière protectrice contre le vent, le froid, le soleil et la sécheresse.
  • Tocophérols : ± 62mg pour 100g
    Composant principal de la vitamine E, c’est un antioxydant qui aide la peau à prévenir les signes du vieillissement prématuré.
  • Stérols : ± 160mg pour 100g
    Le stérol végétal est un lipide essentiel au fonctionnement cellulaire et  un précurseur de vitamines. Il intervient sur la barrière naturelle de la peau, réduit la perte en eau et protège le tissu des inconforts. Il redonnera à la peau sa fermeté et son élasticité.

Comment utiliser l’huile d’argan ?

L’huile d’argan s’utilise autant en massages légers sur le visage qu’en application locale sur les zones du corps spécifiquement desséchées.

Bannière astuce DIY Laurence

En synergies avec d’autres huiles végétales

  • Pour fortifier les ongles :
    Appliquer sur les ongles un mélange à part égales huile végétale d’argan + huile végétale de ricin (par exemple 1ml d’huile végétale d’ argan +1 ml d’huile végétale de ricin).
  • Pour hydrater les peaux sèches : sérum hydratant
    Mélanger dans un flacon de 10 ml en verre brun, 4 ml d’huile végétale d’argan + 3 ml d’huile végétale de rose musquée + 3 ml d’huile végétale d’abricot. Appliquez le soir sur le visage probablement nettoyé avec un hydrolat (lavande, rose).
  • Pour les cheveux cassants et fins :  masque capillaire coco /argan
    Mélangez dans un récipient bien propre, 2 cuillères à soupe d’huile de noix de coco + 1 cuillère à soupe de miel + 1 cuillère d’huile végétale d’Argan. Appliquez le masque sur vos cheveux en massant des racines aux pointes. Laissez agir pendant 10 à 30 minutes. Lavez vos cheveux pour enlever le masque capillaire.

Bannière recette DIY Laurence

Pour ne pas oublier les hommes en cosmétique, voici une recette d’huile à barbe adoucissante et assouplissante :

Dans un flacon compte-goutte de 20 ml ou 30 ml en verre brun, mélangez les ingrédients suivants :

  • 7 ml huile végétale d’Argan
  • 7 ml huile végétale d’Amande douce ou Abricot
  • 7 ml huile végétale de Jojoba
  • 5 à 10 gouttes de l’huile essentielle de votre choix

Par exemple :

  • Pour une odeur orientale (3 gouttes  d’huile essentielle d’encens + 3 gouttes d’huile essentielle de cèdre de l’Atlas).
  • Pour une odeur agrume (3 gouttes  d’huile essentielle de citron + 3 gouttes d’huile essentielle d’orange).
  • Pour une odeur boisée (3 gouttes d’huile essentielle cèdre de l’Atlas+ 2 gouttes d’huile essentielle de tea tree + 2 gouttes d’huile essentielle de lavande fine +2 gouttes d’huile essentielle de romarin à camphre).

Déposez 2 à 3 gouttes dans la paume de la main, frotter les mains ensemble et appliquez ensuite sur la barbe de bas en haut (ensuite de haut en bas pour replacer les poils) en massant les joues et le menton avec les doigts à travers les poils pour nourrir la peau en même temps.

L’huile peut être utilisée chaque jour après la douche sur une barbe bien sèche ou 1 fois par semaine, en fonction du besoin !

Retrouvez d’autres conseils de Laurence directement sur son site www.conseilsphytoaroma.com


ladrôme laboratoire, spécialiste des produits naturels BIO pour le bien-être à base de plantes, offre une large gamme d’huiles végétales BIO. Retrouvez toutes nos références en cliquant ici.


A lire sur le même thème : 

> Chronique bien-être de la naturopathe de Carole Prost pour prendre soin de cheveux abîmés

> Herbier des plantes : l’arganier

octobre 12, 2020

Ces produits pourraient vous intéresser
Facebook par Weblizar Powered By Weblizar